Affaires bizarres que les Chinois disent, Partie 2

BOOM BOOM BOOM! Voici la deuxième partie de la liste sans fin de choses étranges qui sortent des bouches chinoises. Je parle pas de gros crachats gluants en public là, mais bien de ce qu’ils disent, ce qui est 88% du temps complètement déluré et absurde et rend la vie ici plutôt colorée, même après 6 ans.

Vous avez sûrement remarqué en lisant la partie 1 que tous les exemples que j’ai donnés se sont passés originalement en chinois, traduits par votre humble serviteur. Le but ici est pas de dresser une liste de “lol, check ça check ça, y parle anglais tout croche, lol!!!”, je vais laisser ça aux autres blogueurs FOB. Le but est pas de se moquer du contenant, mais plutôt de démontrer l’humour dans le contenu, or, plus souvent qu’autrement les Chinois (comme le monde entier) ont une façade lorsqu’ils parlent une langue seconde.

Mais ça veut pas dire que tu peux pas avoir une fenêtre dans la culture et le psyché de quelqu’un en lui parlant en une langue seconde, loin de là; juste que c’est plus laborieux, et moins efficace, en général. Ce qui aide, est que certaines personnes ont aucun filtre, comme dans ces anecdotes:

Continue reading

Advertisements
Posted in Uncategorized | Leave a comment

Mystères et diarrhée à Pyongyang

Pyongyang, République Démocratique Populaire de Corée, Juin 2013

Chus allé en Corée du Nord. Et aussi suprenant que ça puisse sembler, j’ai pas grand chose à dire là-dessus. J’veux dire, oui, c’était vraiment weird et intéressant, mais vu que c’était une visite organisée, chus allé aux mêmes places, mangé les mêmes choses, et pas mal fait la même chose que tous les touristes qui y vont à chaque année. J’ai lu quelques blogues, et j’avais l’impression de me lire.

L’avantage d’être dans un groupe organisé (c’est absolument nécessaire pour obtenir le visa) est qu’on avait un petit autobus qui nous amenait partout: ainsi, durant les sept jours là-bas, on a vu tous les monuments de Pyongyang, la bibliohèque nationale, le cirque, une exposition d’agriculture, un méga parc d’attractions ultramoderne, une game de soccer, la zone démilitarisée, le lieu de naissance de Kim Il-Song, et on est même allé jouer au bowling. On est sortis de Pyongyang aussi, pour deux jours sur la côte est du pays, à Wonsan.

Mais c’est pas juste de ça je veux parler, pour tu-suite en tout cas. Plutôt, j’ai juste une histoire scatologique et étrange, qui est juste encore plus étrange à cause du fait que c’est arrivé en fucking Corée du Nord, of all places:

Continue reading

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Musique cool de d’autres pays, Partie 1

Je suis un mélomane invétéré, avec la collection de CDs pour le prouver. Si vous me faites découvrir de nouveaux sons, vous aurez une place dans mon coeur pour le reste de mes jours.

Une des nombreuses choses cool pour ce qui est de vivre à l’étranger et voyager pas mal est l’inévitable découverte de musique exotique. Que ce soit dans un autobus au Kenya, dans un parc au Kazakhstan, dans un centre d’achats en Thaïlande ou dans un bar au Mexique, t’es sûr d’entendre de quoi qui a jamais joué à Radio Énergie ou Musique Plus. Des fois c’est pas nécessairement “bon”, ou ça peut même être atroce, mais avec le temps certaines perles surgissent et vlam, tu te ramasses avec un lecteur mp3 plein de musique bizarre, et la tête pleine de sonorités des quatre coins du monde.

Voici donc une liste de 8 tounes que j’aime bien, de styles différents, que j’ai accumulées au fil des six dernières années. Pour votre bon plaisir aural (à ne pas confondre avec plaisir oral).

Continue reading

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Si la route d’autobus Montréal-Québec était administrée par une compagnie africaine

Si la route d’autobus Montréal-Québec était administrée par une compagnie africaine, voici de quoi ça aurait l’air:
5:20 Arrivée à la gare Berri-UQAM. Tu frottes tes yeux pleins de dormu, et rêves à ton lit. Cependant, tu te dois d’être la, on t’a dit de pas manquer le bus de 6h, qui est le seul qui va all the way.
5:21 Tu te fais ASSAILLIR par une gang de rabatteurs qui te crient toutes les destinations possibles et essaient de t’emmener vers LEUR bus. Se rajoutent un dude qui vend des chargeurs de cellulaires, et 25 enfants qui te quêtent de l’argent.
5:22 Tu dis “Je vais à Québec” et l’un d’eux dit “Québec? Québec?? Suis-moi… ce minibus va a Québec. Envoye, embarque!” Tu fais le tous du minibus, et sur son pare-brise tout craqué est clairement écrit au pinceau MTL-RIGAUD-CASSELMAN-GATINEAU. C’est même pas la meme direction. Le tas de marde était prêt a te faire perdre ta journée au complet juste pour avoir son 0.03$ de commission. Tu l’envoies chier. Il rit nerveusement tel un Thai.

Continue reading

Posted in Uncategorized | Leave a comment

La fois où je me suis fait pranker par une émission de TV japonaise

Tokyo, Japon, Février 2014

AVERTISSEMENT: l’histoire qui suit ne contient ni tentacules, ni tarte à la crème, ni gros gant de boxe sur un spring qui sort d’une trappe et me frappe dans les gosses. C’est plus bénin que ça. Reste qu’ils m’ont bien eu, les estis.

***

Je suis à peine arrivé en ville, et je déambule les 5-6 kilomètres qui séparent la gare centrale de mon auberge de jeunesse. Leurs taxis sont atrocement chers, et leur système de métro est hiéroglyphique, faque je marche. Il fait beau, et pas trop froid, alors chus bin.

Soudainement, un jeune gaillard me fait signe, et me tend un papier. Dessus, c’est écrit:

Continue reading

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Affaires bizarres que les Chinois disent, Partie 1

Parce que oh que oui, il va y avoir une deuxième partie, et beaucoup d’autres ensuite.

J’habite le Royaume du Milieu depuis plus de cinq ans, bientôt six. Crisse, j’ai passé plus de jours adultes en Chine qu’en dehors, ce qui est une assez inquiétante statistique. Conséquemment, je dois dire que je suis rendu un peu habitué aux choses disons… étranges qu’on peut observer ici.

150 matantes qui dansent en ligne sur du gros dubstep qui sort d’un speaker sur roulettes dans un parc? Des têtes de requin dans la section fruits de mer à l’épicerie? Une petite fille avec un gilet écrit SKULLFUCK dessus? Been there, seen that.  Et pour ce qui est des traductions boboches et l’habillement des gens, ça franchement il faut être FOB (fresh off the boat) pas à peu près pour encore remarquer ça.

Mais si y a une chose à laquelle je vais jamais m’habituer, c’est pas ce que les Chinois font, mais ce que les Chinois disent. J’en entends des esties de perles sur une base régulière. Jugez-en par vous-mêmes:

Continue reading

Posted in Uncategorized | Leave a comment

La fois où j’ai foiré un threesome avec deux Indiennes et qu’au lieu je me suis fait coller pour du weed

Kendwa Beach, Zanzibar (Tanzanie), Juillet 2013

Il y a une étrange dichotomie dans mes voyages parfois. Par exemple, s’entasser dans le derrière d’un vieux pick-up avec des sacs de bouffe, des poulets, et trois fois trop de monde pour une ride inconfortable de deux heures, puis marcher quatre kilomètres sous un soleil de plomb, pour finalement arriver à la chambre que j’ai réservée à 65$ la nuit, dans un resort cossu sur le bord de la plage entouré de petits villages habités par des paysans nu-pieds qui font tous le jeûne du Ramadan.

Nous sommes à Zanzibar, gros archipel au large de la côte Tanzanienne, un des endroits les plus jolis de toute l’Afrique, mais un des plus overrated aussi. Tout y est plus cher, l’île au complet est innondée de touristes, et les rabatteurs sont les plus fatiguants que j’ai jamais vus. “Hello mah fren’! Taxi? You need hotel? Turtle island? Wanna boat to Turtle Island? Wanna buy souvenirs? Where you from, mah fren’? One love!” Et ils arrêtent jamais, les tabarnaks. J’étais semi au courant de tout ça, et je me demandais donc si je devrais tout simplement pas scrapper Zanzibar de mon déjà ambitieux itinéraire est-africain et juste passer plus de temps sur la côte du Kenya ou de la Tanzanie, jusqu’à ce que je tombe par hasard sur un site internet qui parle d’un gros Full Moon Party organisé sur la partie nord de l’île. Ah bin. Il s’adonne que j’ai rien de prévu le soir de la pleine lune, donc je réserve deux nuits et je prends le traversier de nuit qui s’élance dans les grosses vagues de l’Océan Indien.

Continue reading

Posted in Uncategorized | Leave a comment